🇫🇷 #ValDeMarne 50.000 euros de bijoux dérobés par 3 faux policiers

Le site Actu17.fr rapporte les faits suivants :

Les voleurs portaient chacun un uniforme de policier et sont ainsi parvenus Ă  tromper la vigilance de la victime. Selon Actu17 (source fiable puisque policière), les faits se sont dĂ©roulĂ©s Ă  Mandres-les-Roses dans le Val-de-Marne, vendredi 1er dĂ©cembre vers 11h45. Trois hommes vĂŞtus d’uniformes de police se sont prĂ©sentĂ©s au domicile de leur victime en prĂ©textant une enquĂŞte en cours. Ils  » saisissent  » pour 50 000€ de bijoux Justifiant la pseudo-enquĂŞte par la commission d’un vol dans son pavillon la semaine prĂ©cĂ©dente, ils sont parvenus Ă  convaincre la femme de leur remettre ses bijoux. Les faux-policiers lui ont expliquĂ© devoir les  » saisir  » pour les besoins de l’enquĂŞte, selon nos informations. Des uniformes de policier Le mode opĂ©ratoire est connu et les autoritĂ©s tentent rĂ©gulièrement de prĂ©venir ces actes en informant de ces pratiques les personnes âgĂ©es notamment. Mais le fait que les trois voleurs portaient chacun un uniforme de policier est chose rare. Cela peut interroger sur le danger potentiel encouru par la population en cette pĂ©riode, s’ils venaient Ă  tomber entre des mains terroristes. Le commissariat local a Ă©tĂ© chargĂ© de l’enquĂŞte. La police nationale demande Ă  chacun d’ĂŞtre vigilant, notamment les personnes fragiles ou isolĂ©es. Des voleurs se font passer pour de faux policiers pour rentrer dans le domicile de leurs victimes et les voler. Ils prĂ©sentent une (fausse) carte de police, portent de (faux) uniformes de policiers et introduisent dans le logement des personnes crĂ©dibles qui leur ouvrent. La police nationale lance un appel Ă  relayer sur les rĂ©seaux sociaux :

Elle rappelle également les réflexes à avoir :

– Ne pas laisser les faux-agents entrer dans le domicile
– Demander la carte de police
– Appeler le 17 pour signaler le vol ou l’intrusion
– Fournir un signalement des individus et des Ă©ventuels vĂ©hicules, aussi prĂ©cis que possible