🇫🇷 Trois enfants de djihadistes français de retour en France

-- AFP PICTURES OF THE YEAR 2017 -- Iraqi children sit amidst the rubble of a street in Mosul's Nablus neighbourhood infront of a billboard bearing the logo of the Islamic State (IS) group on March 12, 2017, during an offensive by security forces to retake the western parts of the city from IS fighters. / AFP PHOTO / ARIS MESSINIS

Avec le recul militaire de Daech, se pose un problème dĂ©licat : le rapatriement des enfants de djihadistes. Environ 70 djihadistes francophones sont dĂ©tenus par les autoritĂ©s irakiennes Ă  Bagdad. Parmi ceux-ci, on dĂ©nombre seulement quatre Français et cinq veuves dont Paris ne souhaite pas le retour. Cinq enfants, dont un orphelin, comptaient Ă©galement parmi les prisonniers, ont affirmĂ© au Figaro des sources irakienne et française Ă  Bagdad. Le consul de France Ă  Bagdad a nĂ©gociĂ© avec l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS) pour que les quatre enfants de MĂ©lina B., originaire de Seine-et-Marne, et le jeune orphelin, âgĂ© d’environ 3 ans, dont les parents sont morts dans la guerre contre Daech, soient remis Ă  la Croix-Rouge internationale et puissent revenir dans l’Hexagone Les trois ainĂ©s de MĂ©lina B. ont Ă©tĂ© rapatriĂ©s en France, a-t-on appris mercredi auprès de ses avocats. La mère et son bĂ©bĂ© de moins d’un an sont restĂ©s sur place. Partie faire le djihad avec son compagnon en 2015, MĂ©lina a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©e Ă  Mossoul dĂ©but juillet, avant la chute de l’ancienne «capitale» de Daech. Les adultes sont interrogĂ©s par des juges irakiens et devront rĂ©pondre de leurs actes devant la justice locale. Les trois aĂ®nĂ©s de MĂ©lina B. ont Ă©tĂ© rapatriĂ©s en France, a-t-on appris mercredi auprès de ses avocats. La mère et son bĂ©bĂ© de moins d’un an sont restĂ©s sur place. Partie faire le djihad avec son compagnon en 2015, MĂ©lina a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©e Ă  Mossoul dĂ©but juillet, avant la chute de l’ancienne «capitale» de Daech. Les adultes sont interrogĂ©s par des juges irakiens et devront rĂ©pondre de leurs actes devant la justice locale.