Russie : un homme criant « Allah Akbar » a tué quatre femmes à la sortie d’une église au Daghestan

Selon le ministère local des Affaires intérieures, un inconnu a ouvert le feu, tuant quatre femmes, dans une église de Kizliar, dans le nord du Daghestan.

Le ministère précise qu’ »une habitante, un policier et un membre de la Garde nationale russe ont également été blessés » et que l’assaillant a été « éliminé » lors d’un échange de tirs avec la police.

Le tireur est un habitant de la ville de Kizlar, né en 1995, selon l’agence russe Interfax. Selon le quotidien russe RBK, qui publie le témoignage d’un prêtre, l’homme a ouvert le feu sur les fidèles de cette église orthodoxe. « Aujourd’hui, vers 16 heures, nous avions terminé la messe, les gens commençaient à sortir.Un homme avec une barbe a couru vers l’église en criant ‘Allah Akbar’ et a blessé mortellement quatre personnes« , a raconté le prêtre, précisant que l’assaillant « avait un fusil et un couteau « .

Voisin de la Tchétchénie, le Daguestan est l’une des régions les plus pauvres et instables de Russie. Elle est la cible régulière d’attaques parfois revendiquées par le groupe Etat islamiste, à qui la rébellion armée islamiste dans le Caucase russe a prêté allégeance en juin 2015. Cette même année, le groupe avait revendiqué une fusillade meurtrière près d’un site touristique de la région. L’attaque avait fait un mort et 11 blessés.