🇫🇷 Rokhaya Diallo approuve les réunions interdites aux blancs et estime que le voile islamique est un « attribut de la féminité »

Rencontre sans langue de bois avec Rokhaya Diallo, Ă©crivaine et journaliste.

Sur les mouvements non-mixtes
« Je soutiens toutes les initiatives qui permettent aux personnes victimes de discrimination de s’exprimer de manière saine. »
« Les personnes qui sont les plus à même de parler du racisme et de la manière dont on doit lutter contre sont les personnes qui en sont victimes.»
« Le tri se fait en dehors des réunions non-mixtes ; il se fait quotidiennement lors des contrôles au faciès, lors de la discrimination à l’embauche. »

Sur la complaisance à l’égard de l’islam politique
« Je ne vois pas en quoi le fait de marquer la féminité par un voile, c’est plus sexiste que de le marquer par des talons aiguilles ou minijupe. »
« Il n’y a pas de raison d’isoler le voile du reste des attributs qu’on associe à la féminité. »
« C’est important de parler du racisme que subissent les musulmans. »
« Il y a un déni extrêmement profond du fait qu’il y a une production du racisme qui est ancrée à gauche. »
« L’appel des Indigènes de la République ne doit pas être occulté par des polémiques qui sont liées à des personnes. »