Un pompier dénonce les violences gratuites en zone sensible : «Mes collègues ont reçu des cocktails Molotov»

Rémy Chabbouh, pompier professionnel depuis 27 ans, dénonce les violences gratuites, appelle à la grève, et réclame des caméras pour dissuader et prouver leur bonne foi lorsqu’ils subissent des insultes ou des violences : «Dans la soirée d’Halloween mes collègues qui oeuvrent en zone sensible ont été pris dans un Guet Apens : jets de pierres, pavés et cocktails Molotov. On en a ras le casque.»