🇫🇷 Nordahl Lelandais mis en examen pour assassinat dans l’affaire de la disparition du militaire Arthur Noyer

Nordahl Lelandais est-il la clĂ© de plusieurs disparitions non Ă©lucidĂ©es en Savoie ? DĂ©jĂ  mis en examen pour « enlèvement » et « meurtre » dans l’affaire MaĂ«lys, l’ancien militaire a Ă©tĂ© mis en examen, mercredi 20 dĂ©cembre, pour l’assassinat d’Arthur Noyer, un chasseur alpin de 23 ans qui a disparu en avril dernier Ă  ChambĂ©ry. Les gendarmes se demandent maintenant si Nordahl Lelandais est impliquĂ© dans deux autres disparitions non rĂ©solues, datant de 2011 et 2012, a appris France 2 de source proche du dossier, mercredi. Franceinfo brosse le profil de cet ancien militaire de 34 ans sur lequel butent les enquĂŞteurs.

Violent avec ses ex-compagnes

Selon France 3 Auvergne-RhĂ´ne-Alpes, les ex-petites amies de Nordahl Lelandais ont toutes dĂ©crit un homme qui les harcelait. « Il a eu un comportement violent, intimidant et menaçant avec les femmes qu’il a frĂ©quentĂ©es, confirme une source proche de l’enquĂŞte Ă  franceinfo. Il les obligeait Ă  faire certaines choses et les filmait sans leur consentement. » L’une de ses ex-compagnes a relatĂ© avoir Ă©tĂ© emmenĂ©e dans les bois par Nordahl Lelandais, « pour s’expliquer » selon ce dernier. « J’ai cru vivre ma dernière heure », a confiĂ© la jeune femme aux gendarmes, d’après Le DauphinĂ© libĂ©rĂ©. Après la disparition de MaĂ«lys, les enquĂŞteurs ont consultĂ© le fichier judiciaire automatisĂ© des auteurs d’infractions sexuelles (Fijais). Une vingtaine de personnes des environs sont ressorties, mais pas Nordahl Lelandais.

Un ancien militaire passionné par les chiens

Nordahl Lelandais s’engage dans l’armĂ©e en 2002, Ă  19 ans. Il est affectĂ© comme maĂ®tre-chien au 132e bataillon cynophile de l’armĂ©e de terre, basĂ© Ă  Suippes, dans la Marne. Certains de ses amis le perdent alors de vue, comme Damien, un copain d’adolescence, contactĂ© par franceinfo. II dĂ©crit un garçon « gentil, timide et doux ». « Après, on a tous fait nos vies, on peut changer », nuance le trentenaire. Mais la carrière de Nordahl Lelandais dans l’armĂ©e s’interrompt en 2007. Il est rĂ©formĂ© « P4 », ce qui correspond Ă  des troubles psychologiques incompatibles avec l’exercice militaire. Sa consommation de drogue est aussi en cause, selon Paris-Match. D’après le magazine, Nordahl Lelandais aurait Ă©tĂ© interpellĂ© sur zone militaire en mai 2004 et dĂ©cembre 2005 pour « usage de stupĂ©fiants et autres infractions Ă  la lĂ©gislation des stupĂ©fiants ». Sa passion pour les chiens ne le quitte pas Ă  la sortie de l’armĂ©e. Il lance une sociĂ©tĂ© d’Ă©levage canin, enregistrĂ©e en fĂ©vrier 2010 et domiciliĂ©e Ă  ChambĂ©ry. Mais l’affaire pĂ©riclite et le jeune homme enchaĂ®ne des petits boulots en intĂ©rim.

Un délinquant solitaire

Après avoir Ă©tĂ© rĂ©formĂ©, Nordahl Lelandais retourne en Isère et bascule dans la dĂ©linquance. Dans la nuit du 15 au 16 octobre 2008, il incendie, avec deux autres personnes, le snack-bar La Plage Ă  Paladru. Il Ă©cope d’un an de prison ferme en avril 2009, mais bĂ©nĂ©ficie d’un amĂ©nagement de peine. « Il Ă©tait chauffeur chez nous il y a cinq ans », tĂ©moigne l’un de ses anciens employeurs au Parisien. « Au dĂ©part, ça s’est bien passĂ©. Puis il est devenu ingĂ©rable, agressif, il me faisait peur. Quand j’ai voulu mettre fin Ă  notre collaboration, il a menacĂ© de mettre le feu Ă  mon entreprise. Il est parti de lui-mĂŞme, un sacrĂ© soulagement. » « Il n’avait pas la vie classique d’un jeune de son âge, il Ă©tait un peu marginal et a connu beaucoup d’Ă©checs », souligne un enquĂŞteur. Comme l’a racontĂ© son ancien avocat à Paris-Match, une double hernie discale le contraint Ă  se mettre en arrĂŞt-maladie en fĂ©vrier 2017 et Ă  revenir vivre chez ses parents. Paule, patronne d’un troquet de Saint-Jean-d’Avelanne, où Nordahl Lelandais avait ses habitudes, se souvient de lui comme d’un garçon « plutĂ´t solitaire ». « Il commandait un cafĂ© ou un diabolo-menthe, achetait deux Cash[des jeux Ă  gratter] et s’installait en terrasse. Il ne traĂ®nait pas avec les gens du coin. »

Un suspect serein et « loin d’ĂŞtre bĂŞte »

IncarcĂ©rĂ© Ă  Saint-Quentin-Fallavier (Isère), Nordahl Lelandais « ne donne pas les signes d’une personne effondrĂ©e par rapport aux graves accusations qui pèsent sur lui. Il est certes sur la dĂ©fensive, mais sans plus. Il a l’air solide dans sa tĂŞte », confie un gardien au Parisien. Lors de l’enquĂŞte sur la disparition de MaĂ«lys, plusieurs indices concordants ont pointĂ© du doigt Nordahl Lelandais, comme l’ADN de la fillette retrouvĂ© dans sa voiture, le nettoyage mĂ©ticuleux de son vĂ©hicule le lendemain du mariage, ou encore les griffures retrouvĂ©es sur son bras et son genou. Le suspect a eu rĂ©ponse Ă  tout, faisant preuve d’une assurance et d’un calme dĂ©concertants. « Il est très serein. Et loin d’ĂŞtre bĂŞte », relève une sourceproche du dossier. Nordahl Lelandais, qui nie toute implication dans la disparition de MaĂ«lys, a contestĂ© durant sa garde Ă  vue « l’ensemble des faits », selon le procureur de ChambĂ©ry, « tout en admettant s’ĂŞtre trouvĂ© Ă  ChambĂ©ry et Saint-Baldoph »en mĂŞme temps qu’Arthur Noyer la nuit de sa disparition. Son avocat, Alain Jakubowicz, ne souhaite pas s’exprimer sur la nouvelle mise en examen de son client. « En ce qui me concerne, je m’exprime devant les magistrats », a-t-il fait savoir Ă  franceinfo.