Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique, avait intégré un islamiste fiché S dans sa campagne pour les législatives

Candidat aux législatives en juin dans le 19e arrondissement de Paris, le secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, a mené campagne avec une personne fichée S par la DGSI pour être « en lien avec la mouvance islamiste radicale susceptible de se déplacer en France et à l’étranger ».

Son premier signalement remonte à 1995. L’Élysée, averti, a demandé à Mahjoubi d’écarter le militant de ce quartier où les frères Kouachi, notamment, ont fait leurs classes. Le secrétaire d’État nous précise que cet homme distribuait bien des tracts.