Mennel Ibtissem, la chanteuse voilée controversée de The Voice, annonce son départ de l’émission

Mennel Ibtissem, la chanteuse voilée de The Voice sur TF1, proche des islamistes et qui prétendait que l’attentat de Nice était une fabrication, a annoncé cette nuit dans un message vidéo son départ de l’émission. La chanteuse affirmait il y a encore quelques jours sur RTL qu’elle souhaitait rester et qu’elle serait très triste si TF1 décidait de l’évincer.

L’ancien animateur de TF1 Benjamin Castaldi déclarait le 5 février : «TF1 ne la laissera absolument pas continuer l’aventure The Voice (…) Ses messages ne sont pas acceptables, TF1 a commencé à faire une enquête sur les mouvements vers lesquels elle est plutôt proche et ils ne peuvent absolument pas prendre le risque de la garder. Ce serait un scandale épouvantable. Si TF1 ne la sort pas, ils auraient bien changé !»

L’association des victimes de l’attentat de Nice demandait le 6 février à TF1 de sanctionner la chanteuse :

Le BNVCA, Bureau National de la Vigilance Contre l’Antisémitisme, avait également réclamé le 6 février la « disqualification immédiate » de la candidate de The Voice et avait saisi le CSA :

Valérie Boyer, députée Les Républicains des Bouches-du-Rhône, avait tweeté le 6 février : «Comment TF1 peut-il être complice ? Chanter Alleluia avec le voile quand on affiche largement ses sympathies avec l’islam radical et son antisémitisme sur les réseaux sociaux, c’est une grande perversion et une escroquerie politique et intellectuelle.»

Julien Odoul, président du groupe FN en Bourgogne Franche Comté, avait, lui, envoyé un courrier à la production pour demander son éviction : «Mennel Ibtissem tient des thèses complotistes en faveur des terroristes islamistes (…) elle a entre autres remis en cause la véracité de l’attaque terroriste de Nice et accusé le gouvernement d’être “Les vrais terroristes” quelques jours après l’égorgement du Père Hamel dans son église (…) Il serait totalement irresponsable de laisser cette femme bénéficier de la large audience de votre émission pour influencer une partie de notre jeunesse souvent en perte de repères.»