Jean-Pierre Pernaut fête ses 30 ans au JT de 13h de TF1 : « Mon journal n’est pas destiné à la presse. Si ça ne plaît pas à certains bobos, c’est leur problème »

Depuis trois décennies, Jean-Pierre Pernaut est aux commandes du 13 h de TF1. Un succès populaire incontestable.

Ils ne sont pas nombreux à pouvoir se vanter d’avoir présenté le même JT pendant 30 ans. Jean-Pierre Pernaut entrera pourtant dans ce cercle très fermé à 13 h. Depuis trois décennies, il s’invite quotidiennement dans les foyers des Français et des Belges pour leur raconter l’actualité et leur faire découvrir la France. Une longévité exceptionnelle qui lui vaut de devancer son ami Patrick Poivre d’Arvor qui fut aux commandes du 20 h d’Antenne 2 puis de TF1 de 1976 à 2008. Et d’être le recordman de la discipline en Europe.

L’une des recettes du succès du journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut, c’est la proximité. Dans son livre Pour tout vous dire paru en 2006, il explique avoir été le premier en France à mettre en place des correspondants régionaux chargés d’éclairer les Français sur la richesse de leur terroir, tant patrimonial que traditionnel. Il en a résulté plus de 30.000 reportages dont une sélection est mise à l’honneur par TF1 depuis le début de la semaine.

Invité d’Europe 1 cette semaine, Jean-Pierre Pernaut a répondu aux critiques qui n’ont jamais cessé d’accompagner son succès, notamment sur l’importance qu’il accorde à l’actualité de proximité. « Si ça ne plaît pas à certains bobos, c’est leur problème, a-t-il rétorqué.

DHnet.be

Les médias vous ont reproché vos partis-pris, sur les migrants par exemple. Qu’en pensez-vous?

J-P Pernaut : « Rien. Le journal de 13 heures n’est pas destiné aux médias et les téléspectateurs me font confiance, c’est l’essentiel. Et sur les migrants, je n’ai rien dit de particulier. »

L’Express