Ce moment où Emmanuel Macron était à deux doigts de bénir le cercueil de Johnny Hallyday

C’était moins une. À la fin de l’office religieux donné dans le cadre de l’hommage populaire à Johnny Hallyday ce samedi 9 décembre, Emmanuel Macron a été invité, comme d’autres participants, à s’approcher du cercueil pour donner un dernier hommage au chanteur.

Et il y a deux façons de s’y prendre en pareille circonstance. La façon sobre, « laïque », consistant à adresser un signe au défunt. Ou alors la façon religieuse, consistant à bénir le cercueil, en effectuant un signe de croix avec le goupillon disposé à proximité. À son arrivée près de la dépouille, le chef de l’État a saisi, par réflexe, l’objet liturgique avant de le reposer aussitôt, comme le montre la séquence ci-dessous isolée par Le Lab.
Emmanuel Macron a donc pris conscience au dernier moment de la polémique que ce geste aurait provoquée, compte tenu de la loi de 1905 qui a entériné la séparation de l’Église de l’État en France. D’autant que sa seule présence à l’église de la Madeleine ce samedi 9 décembre, jour anniversaire de la loi de 1905, a fait l’objet de critiques.