Harcèlement sexuel à l’UNEF : un ex-conseiller de Najat Vallaud-Belkacem accusé d’avoir mis en place un « système de prédation »

Le Syndicat étudiant UNEF (Union Nationale des étudiants de France), très orienté à gauche et souvent point de départ d’une carrière au sein du Parti Socialiste est depuis quelques jours touché par une vague de dénonciations de cas de harcèlements sexuels.

C’est ce que révèle une enquête menée par nos confrères du Monde. A commencer par le responsable de la région parisienne de l’UNEF, Yann Benhayoun dès 2006, dénoncé publiquement dès 2007 comme « le plus gros sexiste de l’UNEF ».

Mais les choses ne se seraient pas pour autant améliorées par la suite. Un groupe de jeunes femmes a aujourd’hui décidé de déballer tout ce qu’elles savaient sur cette époque. Elles accusent particulièrement le « système de prédation » mis en place sous la présidence d’un certain Jean-Baptiste Prévost.

Pour rappel, cet ancien Président de l’UNEF devenu conseiller de l’ambassadeur à Malte est entre temps passé dans de nombreux Ministères, comme membre du cabinet de Geneviève Fioraso puis conseiller de Najat Vallaud-Belkacem et enfin comme conseiller de Thierry Mandon. C’est sous son « règne » à la tête de l’UNEF qu’aurait commencé à se développer ce système qualifié par certaines anciennes syndicalistes de « phallocrate ».

Un système qui tenait du « harem » selon certaines d’entre elles. Ou carrément du « droit de cuissage » pour d’autres. Et selon elle cela aurait duré jusqu’en 2013, soit pendant près de six ans.