đŸ‡«đŸ‡· Mondial fĂ©minin de handball : les Françaises sont en finale

Les Bleues ont pris le meilleur sur les Suédoises vendredi (24-22) et affronteront la NorvÚge dimanche pour espérer obtenir le second titre mondial de leur histoire.

Les joueuses d’Olivier Krumbholz, qui affrontent la SuĂšde vendredi en demi-finale (20 h 45), aspirent Ă  remporter leur troisiĂšme mĂ©daille d’affilĂ©e. DorĂ©e si possible.
Tout n’a pas Ă©tĂ© simple pour les Bleues, mais elles l’on fait. Des montĂ©es de balles hyper rapides, une dĂ©fense solide, une gardienne Ă  l’affĂ»t de toutes les balles
 les Bleues ont malmenĂ© les SuĂ©doises d’entrĂ©e de jeu, menant par quatre longueurs d’avance (6-10). Mais la fin de premiĂšre pĂ©riode aura Ă©tĂ© plus compliquĂ©e. « On monte en 1 -5 (en dĂ©fense, ndlr), on sĂ©curise l’extĂ©rieur » : les conseils du sĂ©lectionneur, Olivier Krumbholz, auront profitĂ© Ă  leur adversaire. DĂšs la 26e minute de jeu, la SuĂšde s’offre coup sur coup l’égalisation et l’avantage (11-10). À la 28e minute, un penalty vient enfoncer le clou. La gardienne tricolore, Amandine Leynaud, est impuissante. Allison Pineau, demi-centre, parvient toutefois Ă  rĂ©duire l’écart peu avant la pause (12-11) et aurait mĂȘme pu Ă©galiser. Une seconde pĂ©riode au coude-Ă -coude Beaucoup plus intense, la seconde pĂ©riode aura Ă©tĂ©. Le premier Ă©clair de rĂ©ussite est venu de l’ailiĂšre française, Manon Houette, qui parvient Ă  Ă©galiser. DerriĂšre, la partie s’est emballĂ©e. Des Ă©galisations d’un camp puis de l’autre. Il aura fallu attendre la 41e minute pour que la France s’offre une bouffĂ©e d’oxygĂšne (18-15). La consigne du sĂ©lectionneur des Bleus ne change pas : « Les extĂ©rieurs ! » Le message est passĂ©. Les joueuses dĂ©fendent Ă  six et les contres-attaques sont tonitruantes. 58e minute, Allison Pinau trouve le chemin des filets, celui de la victoire. À 30 secondes de la fin, la France en remet une couche. 22-24, c’est le score final. Qui valide le ticket pour la finale.

La finale contre la NorvÚge est à suivre ce dimanche 17 décembre sur TF1, à partir de 17h05.