🇫🇷 ĂŠtes-vous favorable au retour de l’uniforme Ă  l’Ă©cole ? 🇫🇷

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, souhaite permettre aux Ă©coles qui le souhaitent de mettre en place le port de l’uniforme pour les Ă©lèves. Si certains Ă©tablissements ont franchi le pas d’une tenue rĂ©glementaire, l’idĂ©e continue de diviser.

L’uniforme va-t-il faire son « retour » Ă  l’Ă©cole? En France, seuls quelques écoles, collèges et lycĂ©es imposent un uniforme ou une tenue rĂ©glementaire. Mais cela pourrait changer. Jean-Michel Blanquer, invitĂ© du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, a assurĂ© dimanche qu’il fallait « permettre aux Ă©tablissements qui le veulent de le dĂ©velopper », sans toutefois imposer sa gĂ©nĂ©ralisation.

Des Ă©lèves « heureux » de porter l’uniforme

« En tant que recteur, j’ai eu parfois l’occasion de prĂ´ner le dĂ©ploiement de l’uniforme dans certains Ă©tablissements », a expliqué le ministre de l’Éducation nationale. « Aujourd’hui vous avez des Ă©lèves en uniforme qui sont très beaux comme ça, qui sont heureux de le porter. »

Le point de vue du locataire de la rue de Grenelle semble majoritairement partagĂ© dans l’opinion. Selon un sondage Ifop datant de l’Ă©tĂ© dernier, six Français sur dix se disent favorables au « retour » de l’uniforme, qu’ils soient de droite ou de gauche – bien que les Ă©lecteurs des RĂ©publicains et du Front national le plĂ©biscitent à près de 80%.

Emmanuel Macron avait assuré y « réfléchir »

Durant la campagne prĂ©sidentielle, Emmanuel Macron avait assurĂ© « y rĂ©flĂ©chir ». Un « symbole », tout comme l’hymne national, « important pour crĂ©er de l’homogĂ©nĂ©itĂ© et un rapport Ă  la discipline du fait que l’Ă©cole est un lieu Ă  part », dĂ©clarait-il à Sud Ouest en mars 2017.