Drame de Sept-Sorts. La pizzeria visée rouvre enfin

Deux mois et demi que la pizzeria était fermée, la vitrine masquée par du contreplaqué.

Jeudi 26 octobre, à l’heure du déjeuner, patron et employés tenteront de reprendre leur vie.

Pour José de Carvalho, le patron du Cesena :On ne pourra jamais effacer le drame du 14 août et le décès de la pauvre petite. On vivra toujours avec ça. Je compatis à la douleur de la famille et des personnes blessées encore en soins. Mais il faut aller de l’avant.

Le 14 août dernier, alors que le restaurant fait le plein, un habitant de La Ferté-sous-Jouarre de 32 ans décide de projeter sa voiture dans la vitrine de la pizzeria.

Une adolescente de 13 ans est tuée sur le coup et une douzaine de personnes sont blessées. En attendant l’arrivée des secours et des forces de l’ordre, les clients et les employés empêchent le conducteur de repartir. Placé en détention, l’homme a été mis en examen pour meurtre aggravé et tentative de meurtre.

Frédérique est encore blessée

Jeudi 26 octobre, c’est avec presque tout son personnel, soit 15 employés, que José accueillera ses clients qui lui ont témoigné beaucoup de solidarité. Seule, Frédérique, 22 ans, qui avait été gravement blessée au péroné, ne reprendra pas le travail tout de suite.

José de Carvalho : On nous téléphone souvent. Les clients prennent des nouvelles et depuis des jours, ils veulent tous faire des réservations. Ça n’arrête pas d’appeler.

Des jardinières de 300 kg

À l’emplacement du choc, là où la voiture a traversé le muret de l’établissement, un nouveau mur en béton a été érigé.

« Nous allons mettre aussi des jardinières de plus de 300 kg devant, ça rassurera les premiers clients » glisse-t-il.

Et le patron de conclure : Il faudra bien que l’on surmonte notre appréhension en servant là où s’est produit le drame.