🇫🇷 Distributions alimentaires aux migrants : le ras-le bol des habitants du 18e arrondissement de Paris

Dans le quartier de la Chapelle-Pajol, la scène se répète tous les jours. Sur le trottoir, des migrants se regroupent pour récupérer un repas, distribué par des collectifs ou associations. Une situation qui exaspère les riverains de ce quartier du 18e arrondissement.

 » Depuis un an, ce lieu entouré par des immeubles, entouré par des commerces est un lieu de distribution alimentaire. A partir de 3 heures l’après-midi, jusqu’à parfois 22 heures, il y a des distributions et ça fixe les migrants là  » , déplore Marie-Magdeleine, une habitante du quartier.

A chacune de ces distributions alimentaires, entre 100 à 300 migrants venus principalement d’Erythrée ou du Soudan se regroupent. Le quartier autour de la rue Pajol est devenu pour eux un véritable point de repère.

« Quand on voit des gens accroupis à même le trottoir en train de manger, on se demande où on est! Il est clair que cette situation doit être réglée tant pour les riverains que pour les migrants« , plaide François Lemoine-Counil, membre du Conseil de quartier de la Chapelle.