đŸ‡«đŸ‡· Des militaires de l’opĂ©ration Sentinelle ont abattu l’auteur d’une attaque au couteau Ă  Marseille

Peu avant 14 heures, ce 1er octobre, un individu a tuĂ© au moins deux personnes, en criant « Allah akbar » (« Dieu est grand »), avec une arme blanche, sur le parvis de la gare Saint-Charles de Marseille. Les militaires d’une patrouille Sentinelle n’ont pas hĂ©sitĂ© : ils ont ouvert le feu sur l’assaillant, qui a Ă©tĂ© tuĂ©.

« Deux victimes sont dĂ©cĂ©dĂ©es par arme blanche », a annoncĂ© Olivier de MaziĂšres, le prĂ©fet de police des Bouches-du-RhĂŽne. « L’assaillant a Ă©tĂ© abattu par les militaires de l’opĂ©ration Sentinelle », a, de son cĂŽtĂ©, confirmĂ© Xavier Tarabeux le procureur de la RĂ©publique de Marseille.

De sources proches de l’enquĂȘte, on Ă©voque une « attaque terroriste ». Le ministre de l’IntĂ©rieur, GĂ©rard Collomb, doit se rendre sur place. En attendant, la police nationale a indiquĂ©, via Twitter, qu’une « intervention Ă©tait en cours » et que le secteur Ă©tait Ă  Ă©viter. La gare Saint-Charles a d’ailleurs Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©e.

La mairie de Marseille, par la voix de Caroline Pozmentier, l’adjointe Ă  la sĂ©curitĂ© de la ville, a rendu hommage au militaire de l’opĂ©ration Sentinelle, en soulignant que, sans leur action, le « nombre de victimes aurait pĂ» ĂȘtre plus Ă©levĂ©.

MĂ J-1 : Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’affaire et une enquĂȘtre « tentative d’assassinat sur personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle » a Ă©tĂ© confiĂ©e ) la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et Ă  la Direction gĂ©nĂ©rale de la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure (DGSI).

MĂ J-2 : Les victimes de l’assaillant sont deux femmes. L’une a Ă©tĂ© Ă©gorgĂ©e tandis que l’autre a reçu plusieurs coups de couteau dans le ventre.