🇫🇷 Béziers : Robert Ménard ne renonce pas à sa crèche de Noël

Le maire a annoncĂ© qu’il allait « enlever du hall » de sa mairie la crèche de NoĂ«l pour se conformer Ă  une dĂ©cision de justice. Il compte la rĂ©installer « juste Ă  cĂ´té », dans un autre bâtiment municipal.

Le feuilleton de la crèche de NoĂ«l de BĂ©ziers continue et ne semble pas près de s’arrĂŞter. Si le maire de la ville, Robert MĂ©nard, a annoncĂ© qu’il allait respecter la dĂ©cision de justice qui le contraint Ă  dĂ©placer la fameuse crèche hors du hall de la mairie, il a dans le mĂŞme temps dĂ©clarĂ© qu’il allait la rĂ©installer, « juste Ă  cĂ´té », dans un autre bâtiment municipal.

Saisi par la prĂ©fecture de l’HĂ©rault en rĂ©fĂ©rĂ©, le tribunal administratif de Montpellier venait d’ordonner le retrait sous 48 heures de cette crèche de NoĂ«l, sous peine d’une astreinte de 2.000 euros par jour de retard. Le juge a rappelĂ© que « l’installation d’une crèche Ă  titre temporaire Ă  l’initiative d’une personne publique dans un emplacement public n’est lĂ©galement possible que lorsqu’elle prĂ©sente un caractère culturel, artistique ou festif, sans exprimer la reconnaissance d’un culte ou marquer une prĂ©fĂ©rence religieuse ».

Il se conforme ainsi Ă  la jurisprudence du Conseil d’État, qui a clarifiĂ© le droit applicable aux crèches dans les bâtiments publics en novembre 2016 après des dĂ©cisions contradictoires de plusieurs tribunaux.