🇫🇷 Michel Sardou :  » Ce qui me choque, c’est fixer l’âge de consentement à un acte sexuel à 13 ans. Ma petite-fille a 13 ans ! « 

À 70 ans, Michel Sardou vient de pousser un coup de gueule contre l’âge du consentement sexuel que le gouvernement envisage de fixer à 13 ans. «  Ma petite-fille a 13 ans ! Je ne veux pas, moi ! C’est un bébé, qu’est-ce qu’elle va consentir à coucher avec un mec ?  », a-t-il confié.

Michel Sardou ne veut pas entendre parler d’un consentement sexuel à seulement 13 ans. Il l’a fait savoir dans une interview accordée à l’AFP.

Le gouvernement veut fixer un âge pour le consentement sexuel

Le chanteur a bien souvent puisé son inspiration dans les faits de société avec des titres comme J’habite en France ou J’accuse. «  J’ai l’impression de capter ce qu’il y a dans l’air…  », confie ainsi l’artiste. Aujourd’hui, c’est donc le projet du gouvernement qui le fait réagir. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, envisage de fixer l’âge du consentement sexuel à 13 ans.

Dans son rapport de 2016, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes a préconisé d’instaurer un âge, par exemple 13 ans, «  en dessous duquel un enfant est présumé ne pas avoir consenti à une relation sexuelle avec un majeur  ».

«  Ma petite-fille a 13 ans ! Je ne veux pas, moi !  »

Une proposition qui révolte Michel Sardou : «  Là, par exemple, ce qui me choque, c’est fixer l’âge de consentement à un acte sexuel à 13 ans. Ma petite-fille a 13 ans ! Je ne veux pas, moi ! C’est un bébé, qu’est-ce qu’elle va consentir à coucher avec un mec ?  »

Le chanteur est visiblement remonté : «  Je n’écris plus de chansons. Mais la prochaine aurait été sur ça !  »