đŸ‡«đŸ‡· #Loire Un gang de 19 kosovars et albanais interpellĂ©s pour avoir commis 350 cambriolages

C’est une importante enquĂȘte de la gendarmerie qui vient de se terminer. Dix-neuf ressortissants albanais et kosovars, basĂ©s Ă  Firminy et dans la rĂ©gion StĂ©phanoise sont soupçonnĂ©s d’avoir commis 350 cambriolages dans toute la rĂ©gion. Ils ont Ă©tĂ© interpellĂ©s ce mardi et prĂ©sentĂ©s Ă  un juge jeudi.

Le groupement de rĂ©gion de la gendarmerie d’Auvergne et RhĂŽne-Alpes termine une opĂ©ration de dĂ©mantĂšlement d’un groupe de cambioleurs basĂ© Ă  Firminy et dans la rĂ©gion de Saint-Étienne, dans la Loire. Ce mardi, quatorze Albanais et deux Kosovars, soupçonnĂ©s d’avoir commis plus de 350 cambriolages, ont Ă©tĂ© interpellĂ©s. DĂ©but septembre, trois autres personnes suspectĂ©e de faire partie de la mĂȘme bandĂ© avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ©es.

 Des dizaines de milliers d’euros de bijoux volĂ©s

Ils auraient commis ces faits dans toute la rĂ©gion Auvergne-RhĂŽne-Alpes, en s’attaquant Ă  des rĂ©sidences principales pour dĂ©rober principalement de l’argent liquide et des bijoux. Selon les explications des enquĂȘteurs, le camp de base de cette bande Ă©tait situĂ© Ă  Fiminy oĂč elle disposait d’appartements, de locaux associatifs et de plusieurs vĂ©hicules. Dix-sept kilos de bijoux volĂ©s ont Ă©tĂ© saisis, de « sacs entiers » selon les enquĂȘteurs. Le prĂ©judice s’élĂšverait Ă  900.000 euros. De l’argent liquide et une dizaine d’armes de poing ont Ă©tĂ© dĂ©couverts.

Suite Ă  une hausse des cambriolages au dernier trimestre 2016, une information judiciaire a Ă©tĂ© ouverte en avril 2017, sous l’autoritĂ© d’un juge d’instruction de Saint-Étienne. Des gendarmes de toute la rĂ©gion, mais aussi le GIR RhĂŽne-Alpes, Europol et l’office central de lutte contre la dĂ©linquance itinĂ©rante ont participĂ© aussi Ă  cette enquĂȘte. Les autoritĂ©s albanaises ont collaborĂ©.

Au total, aprĂšs trois premiĂšres interpellations en septembre, ce sont 19 personnes d’origine albanaise ou kosovare qui ont Ă©tĂ© interpellĂ©es. Elles sont dĂ©fĂ©rĂ©es ce jeudi soir devant les juges en vue d’Ă©ventuelles mises en examen.